DEUX TÉMOIGNAGES AU RETOUR DE LA SORTIE : FONDATION BODMER


From: Joelle MARCZAK

To: Danielle clals Gantin



    Ce mardi 15 octobre, alors que les pleurs d'automne battaient leur plein, nous avons bravé ces intempéries automnales et nous nous sommes retrouvés pour un covoiturage, direction Genève, vers la fondation Bodmer où l'exposition temporaire : « Wagner, l'opéra hors de soi, nous attendait. »



    Au-delà de ma vision de l'artiste et de ses œuvres, je fus surprise de découvrir sa vie sociale, amicale, au cœur de la vie politique de son époque, tout ceci richement illustré dans les vitrines de l'exposition. 



    Ensuite, nous avons eu l'envie de nous offrir un petit plus et d'aller voir l'exposition permanente de la collection Bodmer.

    Ce fut la cerise sur le gâteau, … un éblouissement.



    Jamais je n'aurais pensé qu'une collection privée pouvait contenir de tels joyaux, des papyrus égyptiens aux bibles du Moyen Age, trésors d'incunables, en passant par les civilisations orientales, ( soufisme, Coran) et chinoises.



    Un vrai régal et beaucoup d'émotions à vivre cette rencontre avec un passé qui nous devient présent.



    Je remercie infiniment Danielle Gantin d'avoir été l'initiatrice de cette sortie découverte et ne peux que vous encourager à y aller également


        Joelle MARCZAK



 ------------------------------------------------------------------------------------

From: Sylvie THÉPÉNIER

To: Danielle clals Gantin



      Chère Danielle,
      Merci pour l'initiative de cette sortie enrichissante.
      Voici mon commentaire et mes impressions :


      Nous étions quelques uns le 15 octobre dernier à nous rendre à la fondation Martin Bodmer sous la houlette de Danielle Gantin.

Située à Cologny, à deux pas de Genève, c'est une des plus importantes bibliothèques privées au monde. La collection permanente comprend des centaines de manuscrits occidentaux et orientaux dont certains très rares, quelques sculptures et objets très anciens.

      Nous avons d'abord visité l'exposition consacrée à Richard Wagner dont nous fêtons cette année le bicentenaire de la naissance dans le cadre du " Wagner Geneva Festival ".

      De nombreuses partitions sont présentées ainsi que des écrits du musicien .Wagner, qui avait beaucoup lu (Œuvres d'Homère, Dante, Shakespeare, Goethe) a lui même écrit un nombre considérable de livres, de poèmes et d' articles sur l'art. Les sujets les plus divers l'intéressaient comme la politique. Il fut un temps séduit par l'anarchisme de Bakounine qui participa aux révolutions de 1848 à Paris et à Prague, d’ailleurs il suscita des avis partagés de la part de ses contemporains notamment sur une certaine théorie de la germanité ... La philosophie : il fut influencé par des philosophes comme Schopenhauer et sa vision pessimiste de la condition humaine, Feuerbach et Nietzsche, et fit même l'analyse de ses propres œuvres.

      On peut découvrir également des lettres qu'il a adressées à ses amis ou des lettres qu'il a reçues. Un audioguide nous permet de suivre l'évolution de son travail et de sa pensée, ses sources d'inspiration (mythologies allemandes et scandinaves, mythologies indiennes, légendes bouddhiques) tout en inscrivant la vie de Wagner dans le contexte politique et intellectuel
de son époque.
      Wagner est considéré comme l'un des plus grands compositeurs d'opéras du 19° siècle
dont les plus connus sont : Le vaisseau fantôme, Tannhauser, Lohengrin, L'anneau du Nibelung, Tristan et Isolde, Les Maîtres Chanteurs, Parsifal, où se mêlent de façon nouvelle et avant-gardiste, musique, chant, danse, théâtre et arts plastiques et où se rejoignent bouddhisme, christianisme, mythologies païennes, philosophie et tradition médiévale. Ses créations empreintes de sacré, auront une influence déterminante dans l'évolution de la musique.

      Pour Wagner, l'opéra est une pensée du monde et ce monde sera sauvé par l'art.
      Après l'exposition sur Wagner, nous avons découvert l'exposition permanente qui présente
les partitions et les textes de manuscrits de très grands musiciens, écrivains ou artistes. Les ratures, les annotations, montrent bien que " l'art est difficile" et que la création est une aventure parfois douloureuse...
      Cette exposition n'est pas d'un prime abord très aisée. Elle ne s'offre pas. Elle réclame de l'attention et de l'écoute et peut-être même un peu d'efforts de la part du visiteur. Mais quelle émotion à la lecture d'un livre de Rabelais, d'une lettre de Michel-Ange ou la découverte d'une partition de la main de Beethoven ! Et tant d'autres qui nous font nous sentir si petits devant tant de génie, de travail et d'efforts.
      J'encourage tous ceux qui le peuvent à se rendre à cette Fondation qui est en réalité avant toute chose un lieu d'émotion et de recueillement où sont conservés des documents uniques des plus grands créateurs et des textes sacrés les plus anciens à la base de nos civilisations. »



     Sylvie THÉPÉNIER